Lieutenant-Colonel Vandervoort

Cet officier supérieur ne serait sans doute jamais passé à la postérité sans le livre de Cornélius Ryan, puis le film que Darryl Zanuck en tirera en 1962. Dans “Le jour le plus long”, il est en effet interprété par John Wayne, rien de moins !

Benjamin Hayes Vandervoort, surnommé « Vandy« , est né en mars 1915. Au moment du débarquement, il a donc 29 ans (et est déjà Lieutenant-Colonel), alors que John Wayne, qui l’incarne, en a lui 55 au moment du tournage !

Engagé comme simple soldat en 1937, il est promu sous-lieutenant en 1938. A l’été 1940, il rejoint les troupes aéroportées alors en constitution. Commandant d’une compagnie du 505e PIR (Régiment d’Infanterie Parachutiste), il rejoint en 1943 le 504e comme officier chargé des opérations : c’est à ce titre qu’il participe au débarquement en Sicile (juillet), puis en Italie (septembre). En 1944, devenu Lieutenant-Colonel, il rejoint le 505e comme chef de bataillon (le 2e), avec lequel il va donc sauter sur Sainte-Mère-Église. Il se casse la cheville à l’atterrissage, et réquisitionne une charrette à bras pour se déplacer, tirée par deux soldats qui n’appartiennent d’ailleurs pas à son régiment, mais à la 101e. Il fait progresser ses hommes vers Neuville au Plain, avant d’arriver plus tard à Sainte-Mère Eglise, libérée entre 4 et 5 heures du matin par le 3e bataillon du Colonel Krause. Le soir du 6 juin, le 505e, qui a bénéficié des meilleures conditions de largage (75 % des hommes ont atterri au point prévu), est celui qui a le mieux atteint ses objectifs.
Vandy” a à peine le temps de se remettre que le voilà, comme toute la 82e, reparti pour l’opération “Market Garden”. C’est lui qui, après avoir contenu les Allemands à l’est de Nimègue, mène l’assaut sur le pont qui enjambe le fleuve Waal, pendant qu’un bataillon du 504e franchit le fleuve (épisode repris dans “Un pont trop loin” où Robert Redford incarne le Major du 504e menant la traversée du fleuve).

C’est ensuite la bataille des Ardennes, pendant laquelle Vandervoort est sérieusement blessé par un tir de mortier. Le conflit se termine pour lui de cette façon. Promu Colonel en juillet 1946, il quitte le service actif un mois plus tard.

Après un passage à l’université, il rejoint le Foreign Office en 1947, et va dès lors occuper plusieurs postes tant diplomatiques que militaires, en étant notamment conseiller auprès du Commandant des Forces de l’ONU en Corée, attaché militaire à l’ambassade des USA à Lisbonne, pour finir par rejoindre la CIA de 1960 à 1966.

Il meurt à l’âge de 75 ans, des suites (un comble quand on connaît son histoire !) d’une… mauvaise chute, dans la maison de retraite où il passait ses vieux jours.
Le Général Ridgway dira de lui qu’il était un des plus durs et des plus braves chefs qu’il ait jamais connus (“one of the bravest and toughest battle commanders I ever knew”).

lieutenant colonel vandervoortLors de cette remise de décoration par le Général Bradley au Général Gavin, on reconnaît à droite le Lt-Colonel Vandervoort (au centre, le Lt-Colonel Krause). Crédit photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*