Omaha

boutique boutique

Omaha Beach aujourd'huiOmaha beach, c’est le côté Est du secteur américain, allant grosso modo de Vierville à Sainte Honorine des Pertes, les combats s’étant déroulés devant Vierville et Colleville. Il est dévolu au Ve corps du Général Gerow (qui fait partie de 1ère armée US, commandée par le Général Omar Bradley), et notamment aux 29e et 1ère division d’infanterie US (“The Big Red One”).

On le sait, pour les Américains, il s’agit de “Bloody Omaha”, Omaha la sanglante : entre 2000 et 3000 morts, plus de 2000 blessés. Comment en est-on arrivé là ?

  • Défaut de renseignements certainement : les Alliés, semble-t-il, ignoraient qu’à la 716e division d’infanterie allemande était venue se joindre la 352e.
  • Sous-estimation de l’obstacle naturel sans doute : la falaise qui domine la plage offre aux défenseurs une position rêvée pour faire feu tout en restant à couvert. Qui plus est, elle est séparée de la plage de sable par une bande de galets infranchissable aux véhicules, sauf en des points rares, et donc faciles à défendre.
  • Malchance enfin : on le sait, la météo n’est pas de la partie. Conséquences : manquant de visibilité, les bombardiers ont raté leurs cibles (et l’artillerie navale, tirant à l’aveugle, les allemands ayant opté pour le feu au tout dernier moment pour ne pas dévoiler la position de leurs batteries, n’a pas eu plus de chance) ; les chars ne peuvent débarquer. Ceux qui s’y essaient (à plusieurs kilomètres de la plage) coulent à pic (seuls 5 y parviendront), de même que de nombreuses pièces d’artillerie et de péniches transportant les combattants. Celles qui atteignent malgré tout le rivage, souvent loin du point prévu, voient des troupes souvent livrées à elles-mêmes, le soutien ou le matériel associé n’étant pas arrivé au même endroit.

Plage d'Omaha vue depuis CollevilleLa première vague, qui a débarqué à 6 h 30, se retrouve donc très rapidement clouée sur place, et la deuxième va subir le même sort. La situation est telle qu’à 9 h, le Général Bradley, qui suit les opérations depuis l’USS Augusta s’apprête à donner l’ordre de repli et à abandonner Omaha Beach.

Pourtant, avant midi, les “boys” vont retourner la situation. Comment ? Un peu de chance d’abord, ça ne pouvait pas durer toujours : l’artillerie navale fait enfin mouche : un canon de la plus importante batterie allemande est mis hors d’état par un tir du cuirassé Texas. Surtout, sur la plage, au cœur de la bataille, comme au plus beau temps des guerres napoléoniennes, des caractères d’exception vont se révéler et faire basculer le destin : les colonels Canham (116e RI) et Taylor (16e RI), le Général Norman Cota, commandant adjoint de la 29e DI (à travers “Le jour le plus long”, c’est surtout lui, interprété par Robert Mitchum, que la postérité retiendra) vont galvaniser le moral des survivants et enfin leur permettre de quitter la plage en se frayant un chemin entre les blockhaus allemands.

Monument commémoratif près d'Omaha beachAu soir, on est très loin des objectifs assignés (pénétrer de 10 km à l’intérieur des terres, et ce, sur un front de 28 km, de l’embouchure de la Vire et Isigny jusqu’à presque Bayeux), mais le bain de sang n’a pas été inutile : la tête de pont est installée.

Aujourd’hui, la plage est dominée par le cimetière américain de Colleville, émouvante nécropole où reposent près de dix mille braves qui ont donné leur vie pour notre liberté *. On y rappelle également les noms des disparus : “Sur ce monument sont gravés les noms des combattants américains qui, ayant fait à leur patrie le don de leur vie, reposent en des lieux inconnus. Ici leur monument, la terre entière est leur sépulcre. Compagnons d’armes dont la dernière demeure est connue de Dieu seul.”
Comme dans tous les cimetières militaires de cette importance (on pense à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette, dans le Pas-de-Calais, ou au cimetière allemand de La Cambe, à quelques kilomètres de là), l’endroit invite bien sûr au souvenir et au recueillement, aux interrogations aussi.

Cimetière de Colleville en haut de la plageIci, l’importance du mémorial contraste avec la simplicité des croix (ou des étoiles de David) impeccablement alignées. A côté des pins maritimes, bercé par le ressac des vagues de la Manche, ce petit morceau d’Amérique ne saurait laisser indifférent.

* Après la guerre, les familles des soldats américains tombés à l’extérieur des Etats-Unis ont eu le choix entre le rapatriement des corps ou l’inhumation sur place. Ainsi, près de 14 000 dépouilles de soldats morts en Normandie ont rejoint les Etats-Unis. Les autres, d’abord enterrées dans des cimetières provisoires aujourd’hui disparus, ont été regroupées à Colleville.

boutique

12 Des réflexions sur “Omaha

  1. Merci pour les encouragements. Très prochainement de nouveaux articles seront disponibles sur le site dans les rubriques « Informations et Visites » et « Un peu d’histoire ». Bonne lecture !

  2. Bonjour,

    j’ai déjà visité plusieurs fois les plages du débarquement mais je reste toujours en emotion devant cet evenement d’ampleur mondiale. Bravo à ce site et son auteur, pour resumer içi, un tas de détails et de renseignements. Je reveindrai regulièrement le visiter en vue des célébration de 2014

  3. Situé à proximité de la célèbre plage d’Omaha Beach, au rond point d’accès du Cimetière Américain de Colleville sur Mer, le nouveau site « OVERLORD MUSEUM-OMAHA BEACH » propose une visite extraordinaire. Un retour vers le passé, quand le sort de l’Europe se jouait entre les mains des nations Alliées.

  4. Bonjour Overloard Museum et merci pour votre commentaire,

    N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez un lien plus optimisé encore dans le cadre d’un échange d’articles ou autre chose du genre.

    A bientôt !

  5. bonjour, je suis allée visiter le cimetière américain de Colleville sur mer jeudi 05 juin 2014 pour la 1ére fois. C’est un lieu trés émouvant quand on pense à tous ces jeunes américains qui sont venus mourir sur ces plages pour notre LIBERTE.

    L’entretien y est très bien fait. Les croix et étoiles de David sont très bien alignés. C’est un endroit magnifique pour le repos de ces jeunes héros qu’on n’oubliera jamais. Je reviendrai me recueillir sur ces tombes.

  6. Bonjour Sandrine et merci pour votre commentaire,

    Effectivement, le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer est bien ce petit bout de territoire américain sur le sol français qui ne peut laisser personne indifférent.

    Cordialement,

  7. Bonjour,

    je souhaiterais passer le week-end du 23 et 24 août, à Omaha beach ou à côté pour pouvoir visiter les plages du debarquement et autres, pouvez vous me donner des adresses camping, hôtel? Merci

  8. Bonjour Émilie,

    Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de vous conseiller tel hôtel ou tel camping pour moult raisons. En revanche, nous pouvons vous inviter à regarder du côté de villes comme Colleville-sur-Mer, Saint-Laurent-sur-Mer ou Vierville pour être au plus près d’Omaha Beach.

    Passez un agréable séjour !

  9. Je vais venir passer 4 jours en Normandie avec ma femme pour visiter les plages du debarquement, j’ai prevu de venir visiter le cimetiere Americain.
    Je souhaiterais savoir s’il serait possible de visiter certains Bunker positionnes sur les plages et si oui sur quelles plages est ce possible?
    Sur un sejour de 4 jours quels musées ou quels lieux me conseilleriez vous de visiter?

    Merci
    Cedric

  10. Bonjour Cédric,

    Pour le fait de visiter des bunkers, la batterie de Longues-sur-Mer et la pointe du Hoc par exemple, présentent toutes les deux une visite gratuite d’un intérieur « bunkerisé ». Il en existe d’autres, mais celles-ci devraient vous plaire, d’autant que pour la pointe du Hoc, vous y serez vite si vous séjournez près du cimetière militaire de Colleville.

    Comme musées ce n’est pas le choix qui manque. Si cela peut vous intéresser et, nous livrons ainsi, ici l’information en avant-première, nous allons très prochainement commercialiser en PDF un guide des musées et des batteries pour faciliter l’organisation de vos séjours.

    Alors pour reprendre l’expression consacrée, restez connectés !

    Cdt,

  11. Bonjour, nous avons profite de notre sejour en Normandie pour venir visiter les différents sites liés au Débarquement. Nous avons pu visiter certains musées, un grande émotion m a envahi lors de la visite de cimetière de Colleville, lieu de pèlerinage et de souvenir de ce sacrifice humain pour que la Liberté et la Paix reviennent en France. Le souvenir doit perdurer. D’ une ville de l Aisne nous reviendrons en Normandie et plus particulièrement sur les plages normandes, nous n avons pas pu tout voir, nous reviendrons avec plaisir, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*