Cimetière Américain de Colleville

boutique boutique

Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer longe la plage de débarquement américaind’Omaha Beach. C’est au cimetière américain de Colleville que sont enterrés près de 10000 soldats américains.

le cimetière américain de Colleville

De rares distinctions entre des tombes presque toutes identiques

Dans les différentes parcelles du cimetière, des croix blanches de marbre toutes identiques et représentant toutes un soldat américain. Alors toutes identiques, Tombe du Général Théodore Rooseveltpas exactement exactement dans la mesure où les soldats juifs n’ont pas une croix mais une stèle en haut de laquelle on trouve une étoile de David. Quelques autres tombes comme celle de Théodore Roosevelt, ou Roosevelt Junior ont cette différence d’avoir, non pas une tombe différente, mais l’inscription sur celle-ci en lettres colorées. Seul Général enterré à Colleville, il y est à côté de son frère Quentin Roosevelt conformément à sa volonté.

Émotion et respect

Le cimetière américain de Colleville est chargé d’émotion et de respect, un respect qui se ressent à tous les niveaux, dans l’attitude des visiteurs et dans l’entretien du lieu, objet d’un soin et d’une attention toute particulière.

Monument du cimetière de CollevilleLes jardins du cimetière de Colleville sont parfaitement entretenus, l’herbe est taillée et arrosée régulièrement, les arbres sont aussi taillés selon une forme spécifique définie, etc. Ce souci du détail se retrouve dans l’alignement des tombes pour lesquelles, peu importe l’endroit où l’on se trouve elles sont scrupuleusement alignées. Le cimetière américain de Colleville contient un monument érigé avec au centre une statue et sur les côtés deux grandes cartes représentant les mouvements des Alliés sur les plages du débarquement et leur percée en Normandie. Il comporte aussi une chapelle dans laquelle une grande croix et quelques citations invitent encore davantage au recueillement.

Pour la petite histoire, le cimetière de Colleville est aujourd’hui un territoire qui appartient aux américains au même titre que la pointe du Hoc. Ils sont entretenus par l’American Battle Monuments Comission.

tombes alignées

boutique

15 Replies to “Cimetière Américain de Colleville”

  1. A chaque passage fait en Normandie sur les plages du débarquement et lieux du souvenir, l’émotion reste intacte.
    Cependant, je voudrais adresser mes félicitations et remerciements a tous ceux et celles qui se dévouent pour entretenir ces lieux.
    Entretenir la mémoire de ces soldats qui se sont sacrifiés pour nous et peu en comparaison de ce qu’ils nous ont apportés LA LIBERTE
    Avec humilité Merci à vous.

  2. Bonjour mademoiselle Boisgard et merci pour votre commentaire,

    Effectivement, le lieu est très bien entretenu et on y mesure le souci du détail. Tout doit être mis en œuvre pour préserver cette émotion dont vous parlez et pour les raisons que vous évoquez.

    Cordialement,

  3. De retour d’une visite au cimetière Américain, très grande déception, beaucoup de personnes qui ne respectent pas ce lieux, qui parlent forts, tenues vestimentaires plus que légères, aucunes retenues dans le comportement! Ce n’est pas du tout l’image que je gardais d’une précedente visite et que je voulais faire partager à mon fils de 16 ans! Seul moment de forte émotion la descente des drapeaux où la les gens se sont enfin un peu recueillis.
    Un lieu qui pourtant reste unique et toujours aussi bien entretenu Félicitations à tout le personnel et un grand merci à tous.

  4. Bonjour Guillaume,

    Nous regrettons que votre visite n’ait pu mieux se dérouler… et pourtant s’il y a bien un lieu qui invite au recueillement c’est celui là… C’est vraiment triste et dommageable.
    Nous n’avons, heureusement pour nous, pas eu à déplorer pour notre part de tels comportements quand nous nous y sommes rendus très récemment (le 13 août).
    Nous espérons donc sincèrement, même si comme nous le répétons nous regrettons que cela n’ait pu mieux se dérouler pour vous, que vous ayez malheureusement joué de malchance.
    C’est à souhaiter en tous les cas. Du reste, comme vous le soulignez, l’entretien des lieux est impeccable et implique, pour toute personne un tant soit peu éduquée, un profond respect.

    Cordialement,

  5. Bonjour, je suis une fille de 14 ans et je suis actuellement en classe de 3 ème. Etant petite j’ai visité ce site, mais je ne m’en souviens plus très bien, et j’ai actuellement déménagé dans le sud, donc impossible pour moi d’y retourner. Je fais, en fait, ce cimetière pour l’Histoire des Arts, qui est pour le 19 décembre. Je trouve aucune information sur des sites et je pensais que vous pourrais m’aider… Merci beaucoup d’avance.

  6. Bonjour Margot et merci pour votre commentaire.

    Malheureusement je ne suis pas sûr d’avoir tout compris. Vous auriez besoin d’informations pour l’un de vos devoirs c’est ça ? Si oui, pourriez-vous préciser de quel type d’informations vous avez besoin pour que nous puissions vous dire si nous sommes en mesure de vous aider.

    À très vite.

    Cordialement,

  7. Bonsoir, j’habite près de Caen et c’est une véritable émotion d’aller au cimetière de Colleville. J’ai eu de la « chance » car chaque fois je n’y ai vu que des gens « traumatisés » par cette vision et donc très calmes et recueillis. Avec la cohorte de chefs d’état présents à chaque décennie, nous ne pouvons rien approcher ni même nous déplacer facilement alors que ces Mrs Obaham, Poutine, reine Elisabeth etc (33 je crois pour le 70eme anniversaire) ne se déplacent qu’en hélicoptère à partir de l’aéroport de Caen Carpiquet. Enfin tout ceci est symbolique et important mais cela ne m’intéresse pas. Juste une anecdote, en 1994, après le 50eme anniversaire, j’avais promené ma chère maman faire un tour symbolique et le cimetière de Colleville notamment. Alors que nous marchions, la gorge serrée (elle avait 12 ans lors du débarquement), j’ai vu quelque chose d’exceptionnel : des indiens en tenue d’apparat (et oui comme dans les westerns ! Coiffe de plumes sur la tête) qui chantaient et dansaient devant une tombe. Cela n’avait rien de burlesque je vous l’assure, juste un peu déroutant pour des européens. Je suis allée un long séjour à New York et je n’ai jamais pu approcher un indien, sauf si je souhaitais mettre ma vie en péril en montant sur des échauffaudages de building à je ne sais pas combien du sol. Le soir, ils quittaient la ville. Donc me voici devant cette scène un peu déroutante. Nous ne pouvions approcher plus, car nous avions l’impression que ce serait entrer dans une intimité. Mais je me suis renseignée : il s’agissait d’un rituel. Comme vous le savez, certaines familles ont eu les moyens de rapatrier aux États Unis leurs disparus. Mais c’était très onéreux. Ces indiens n’ont pu le faire et dans leurs traditions, si la cérémonie pour le défunt n’est pas faite, son âme ne peut pas être libérée. Aussi ils ont économisé pour venir 50 ans après réaliser cette cérémonie. Et je vous rappelle qu’au 50 eme anniversaire du débarquement, les vétérans étaient en nombre encore. Le chef est sa grande coiffe en était un. Cette vision surréaliste était pleine d’émotion et avec maman, nous n’avons pas pu parler pendant un certain moment. Elle avait du mal à retenir ses larmes. Par chance, le site de ce cimetière offre une vue splendide sur une plage magnifique et une mer bleu turquoise (enfin par beau temps, mais il faut savoir qu’il pleut en Normandie autant qu’à Marseille. Vous ne me croirez pas ! Apportez la preuve du contraire). Nous sommes allées ensuite à la Pointe du Hoc, vous savez la falaise complètement à pic où les Rangers ont grimpés sous le feu ! Pour moi, impossible de faire cela à moins qu’on leur donne un « carburant » hallucinatoire. Aucune chance de s’en tirer ! Bref, il y avait un vétéran de la pointe du Hoc !!! Qui expliquait en americain l’assaut. Mais ce pauvre homme fatigué et adulé par les nombreuses personnes qui le traitaient en héros, en avait véritablement « ras le bol » de cette popularité. Ce vieil homme souhaitait sûrement se recueillir pour ces compagnons disparus et une foule pressante, pensant bien faire certes, l’a assailli. Nous sommes allées ensuite au cimetière allemand de La Cambe. Inutile de vous dire qu’il n’y avait pas foulé. Bah, maman a vu des allemands lui montrait, alors qu’elle n’avait que 12 ans, des photos de leur femme et de leurs enfants. Avaient-ils eux aussi envie de batailler en Normandie ou de vivre chez eux avec leur famille comme les américains du reste ? La guerre est une merde ! Mais l’histoire, pourtant instructive, ne sert pas de leçon. Triste monde. Cordialement à tous. O.

  8. Bonjour Odile et merci pour votre commentaire.

    Effectivement, ce cérémonial devait être très particulier et émouvant mais en aucun cas « déplacé ».

    Nous espérons que vous aurez une nouvelle fois la chance lors de votre prochaine visite de n’y retrouver encore une fois que des personnes respectueuses des lieux et qui sait, peut-être aurez-vous encore la chance d’assister à un moment de ce type.

    Bonne journée !

    Cordialement,

  9. j’ai 61 ans et je viens de retourner à colleville pour la 2 ieme fois, hélas, si ma premiere visite en plein hiver a été chargée d’emotion et de respect, ce 3 aout n’a été que vulgarité, bruit, cris, les enfants jouant bruyamment parmi les tombes, devant leurs jeunes parents totalement inertes… Honte à eux. Alain, citoyen francais et reconnaissant.

  10. Bonjour Alain,

    Malheureusement, il arrive parfois que les lieux ne bénéficient pas du respect qu’ils semblent pourtant commander. Pour y être allés à chaque fois en période estivale, heureusement pour nous, nous n’avons pas constaté ce genre de désagréments. Nous espérons sincèrement qu’il s’agisse plus d’un « mauvais jour » que d’une habitude…

    Espérant que vous puissiez passer malgré cela un bon séjour.

    Cordialement,

  11. J’ai eu la chance de visiter ce cimetière cette année dans le cadre du programme scolaire. J’ai trouvé cet endroi magnifique et très calme (en même temps c’était en Janvier). Le cimetière est incroyablement propre et beau notamment le monument central avec la statue et son chant (je ne saurais vous dire lequel) malheuresement une partie de ce lieu était en travaux :/ . Ensuite notre arrivés nous avons tous été surpris par le fait que l’on puisse marcher entre les tombes.
    Je tient à souligner l’entretient de ce lieu. Tout est im-pé-cable.
    Encore une fois petit point négatif : La mer était haute nous n’avons donc pu observer Omaha Beach.

  12. Bonjour,

    Le mois d’août dernier, j’ai eu la chance de visiter le cimetière américain qui m’a particulièrement émue. Lycéenne et dans le cadre d’un projet d’Histoire des Arts dont le thème est : la scénographie, j’ai décidé de prendre ce lieu comme objet d’étude.
    Néanmoins, je me demande si l’on peut parler d’une oeuvre d’art « scénographiée » ? Si c’est le cas, dans quelle mesure ?

    Merci d’avance pour vos réponses,

    Cordialement,

  13. Bonjour Emma et merci pour votre commentaire,

    De notre point de vue, s’il y a indubitablement une volonté d’organisation de l’espace qui est toute particulière, il y a sans doute dans l’inconscient collectif une notion de « spectacle » dans le terme scénographie qui nous paraît peu appropriée pour ce lieu, mais il s’agit peut-être d’un ressenti qui n’est pas le plus objectif. La personne la plus désignée pour répondre à cette question est sans doute votre professeur.

    Cordialement,

  14. Bonjour,
    Est il possible de fleurir une tombe d’un soldat a la demande d’un fils de soldat us ? De nettoyer la tombe ?
    Merci.

  15. Bonjour Aurélien,

    C’est une excellente question. Le mieux reste de vous adresser directement à l’ABMC (American Battle Monuments Commission) qui gère le site et dont voici l’adresse mail : normandy@abmc.gov

    N’hésitez surtout pas d’ailleurs, le cas échéant, à venir nous faire un retour rapide ici sur la réponse qui vous aura été faite et qui pourrait intéresser bien d’autres lecteur(trice)s.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*