Ils nous ont quittés en 2015 et avant

Edit 02/2015 : Pierre Ernault, ancien du commando Kieffer, s’est éteint ce vendredi 13 février dans la maison de retraite de Ploudalmézeau (29) où il s’était retiré avec son épouse.

pierre ernault

Né en 1921 au Mans, engagé dès 1939 dans la Marine Nationale, il lui faudra attendre début 1943 pour saisir enfin l’opportunité de rallier les Forces Navales Françaises Libres, à l’occasion d’une escale à… New-York. Arrivé en Grande-Bretagne en avril 1943, il rejoint la troupe d’élite pour son exigeante formation au château d’Achnacarry, et débarquera donc le 6 juin à Ouistreham, pour livrer bataille en Normandie, puis plus tard au Pays-Bas, jusqu’à la capitulation allemande. En septembre 2014, ce héros discret avait été élevé au rang d’Officier de la Légion d’honneur. Il ne reste plus désormais que 9 survivants sur ces 177 hommes qui ont contribué à écrire l’histoire de notre pays. La photographie est tirée dans l’article du quotidien Ouest France et l’un de ses amis a publié sa biographie en ligne ici.

Le 24 janvier dernier, Thomas Clark s’est éteint à l’âge de 94 ans.
Thomas Clark
Le 6 juin 1944, il faisait partie du 48e Royal Marine Commando qui prenait pied sur la plage de Saint-Aubin, dans le secteur est de Juno Beach (la 4e Brigade spéciale britannique épaulant dans ce secteur les troupes d’assaut canadiennes). Retiré en Espagne, il revenait souvent en Normandie pour assister aux commémorations. Il était un des derniers survivants de son unité. » Source de la photographie.

Toujours en décembre dernier, le 28, c’est Jack Womer, parachuté au sud-est de Sainte-Mère-Eglise le 6 juin qui nous a quitté

Ancien de la 29e Division, Jack Womer, qui était né en 1917 en Pennsylvanie, avait ensuite rejoint le 506e Régiment d’Infanterie Parachutiste (101e Airborne), et plus spécialement son groupe spécialisé dans les démolitions. C’est ainsi qu’il est parachuté au sud-est de Sainte-Mère-Eglise aux première heures du 6 juin, avec pour mission de neutraliser plusieurs ponts.
Dernier survivant du groupe des « Filthy Thirteen » qui inspira notamment les histoires des « douze salopards », il s’est éteint ce samedi 28 décembre 2013.

En ce mois de décembre 2013, Marcel Riveau ayant débarqué à Ouistreham le jour J

Ancien du commando Kieffer, Marcel Riveau est décédé voici quelques jours à l’âge de 93 ans. Ce natif du Maine et Loire s’était engagé dans la Marine dès le 15 décembre 1939. La dissolution de son unité l’amènera à rejoindre la France Libre. Il fit donc partie des 177 hommes qui débarquèrent à Ouistreham le jour J.
Démobilisé en 1945, il fondera à Angers une entreprise de confection qu’il dirigera durant une trentaine d’années. Ces obsèques se sont déroulées ce jeudi 19 décembre, dans l’intimité familiale, à Saint-Philibert, près d’Auray (56) où il repose désormais.

En février dernier, Jack Quillet, parachuté dans la nuit du 17 au 18 nous a quitté.

Dans notre rubrique consacrée aux Français du Jour J (et, plus particulièrement : la résistance intérieure), nous mentionnons les combats ayant opposé, le 18 juin 1944, à Saint-Marcel (Morbihan), les résistants locaux, appuyés par les parachutistes des SAS, Français Libres pour la plupart, aux troupes allemandes. Jack Quillet était de ceux-là. Parachuté dans la nuit du 17 au 18, il participera ensuite à la libération de Josselin. Plus tard, ce sera la bataille des Ardennes puis la Hollande… Il nous a quitté dans sa 99e année.

Nous apprenons le décès, à l’âge de 90 ans, de Bernard Jordan.

Ce vétéran de la Royal Navy s’était illustré en juin dernier en s’éclipsant de sa maison de retraite malgré les consignes de ses aides-soignantes pour pouvoir participer en Normandie aux cérémonies du 70ème anniversaire.

Plus récemment c’est Georges Chamming’s, l’un des derniers survivants des parachutistes SAS de la France Libre qui est décédé.

Georges Chamming’s est décédé récemment à Montpellier à l’âge de 91 ans. Né en 1921 à Madagascar, Georges Chamming’s avait rejoint la France Libre en janvier 1943 puis les parachutistes français SAS. Il était chargé des transmissions radio et avait sauté dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 avec un groupe d’une quinzaine de parachutistes près de la forêt de Duault dans les Côtes d’Armor. Information Ouest France.

Avant la création de cette page dédiée nous vous avions fait part sur la page dédiée au commando Kieffer  dont il faisait partie du décès de Joseph Guilcher :

Un des derniers survivants du Commando Kieffer, Joseph Guilcher est décédé ce premier janvier 2013 à Pont l’Abbé (29).
Ce natif de l’île de Sein avait, comme beaucoup de Sénans, répondu dès le 19 juin 1940 à l’appel du Général De Gaulle. Il débarque le 6 juin à Colleville, où il est blessé. Il rejoindra ses camarades par la suite pour les combats en Belgique et aux Pays-Bas.
Il avait 89 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*