Grandcamp-Maisy

Grandcamp-Maisy est une petite (1745 habitants) commune située entre les plages d’Utah et d’Omaha, à 2 km à l’ouest de la pointe du Hoc. C’est d’ailleurs de là que vinrent les libérateurs de la cité, qui fut délivrée le 8 juin à 17 h, au terme de la bataille de la pointe.

grandcamp-maisy

Sa situation en fait donc un lieu de séjour intéressant pour qui veut visiter les plages du débarquement, même si nous sommes d’abord dans le secteur américain : les deux plages, la pointe du Hoc, mais aussi Sainte-Mère-Église, à moins de 35 km par la route.

tombe Kieffer Grandcamp-MaisyGrancamp a abrité jusqu’en 2015 un fort intéressant Musée des Rangers, qui retraçait l’historique de l’unité
et, bien entendu, détaillait l’assaut des hommes du Colonel Rudder. La municipalité a malheureusement fait
le choix de le fermer au nom d’économies budgétaires. Rappelons aussi que c’est au cimetière de Grandcamp, dont il fut conseiller municipal, que se trouve la tombe du Commandant Philippe Kieffer.

Un riche patrimoine touristique

Sur le plan touristique, la commune ravira l’estivant : un port de plaisance, une école de voile, un patrimoine conséquent : les vestiges du château de Bertrand Du Guesclin, des vieux manoirs, de tout aussi vieux moulins, et même un vieux.. gréement (“La Grandcopaise”). Ajoutons à cela six circuits de randonnée balisés, et la possibilité de pratiquer la  pêche à pied.

Besoin d’un hôtel ou un hébergement :

statue de la paix GrandcampPas de souci d’hébergement : trois hôtels ; deux centres pour les accueils de groupes, d’une capacité totale de 200 lits, une bonne douzaine de locations saisonnières meublées ; cinq terrains de camping.

Aux restaurants des hôtels déjà cités s’ajoutent une dizaine de bars-brasseries, deux crêperies et quatre restaurants traditionnels, qui font la part belle aux produits locaux : outre la pêche (1er port du Bessin pour la coquille Saint-Jacques), Grancamp-Maisy est en effet un important centre ostréicole.

Enfin, depuis 2004, la ville abrite une “statue pour la paix dans le monde” du sculpteur chinois Yao Yuan, laquelle s’inspire de celle réalisée à Pékin par ce même artiste à l’occasion du changement de millénaire.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*