Colonel Taylor

Georges Arthur Taylor naît le jour de la Saint-Valentin 1899 dans un petit village de l’Illinois : Flat Rock. Diplômé de West Point dont il sort en 1922, il choisit l’infanterie. Les années 30 lui valent différentes affectations dans des unités de cette arme sur le territoire des Etats-Unis, avec un passage à l’école d’État-Major de Fort Leavenworth. Après un séjour aux Philippines, il obtient sa première affectation au sein du 16e Régiment d’infanterie qu’il commandera plus tard, comme officier de renseignement.

Au moment de l’entrée en guerre des USA, il est instructeur à l’école de l’infanterie installée à Fort Benning, en Georgie. Envoyé après Pearl Harbour comme officier d’État-Major en Afrique du Nord, il prend pour à peine trois mois le commandement du 26e RI, avant d’arriver à la tête du 16e en avril 1943. C’est avec lui qu’il fera la campagne de Sicile, et avec lui qu’il débarque le 6 juin. Il arrive à Omaha Beach avec la deuxième vague, vers 8 heures.

colonel TaylorLui aussi, comme son collègue Canham, saura redresser le moral d’hommes en état de choc, littéralement cloués sur la plage. C’est à lui que l’on doit la fameuse phrase : “ Il y a deux sortes de gens qui vont rester sur cette plage, ceux qui sont déjà morts, et ceux qui vont mourir. Foutons le camp d’ici !” Son attitude lui vaudra la “Distinguished Service Cross”. Dans sa citation, on peut lire : “Des milliers d’hommes étaient entassés sur une tête de pont étroite, leur organisation et leurs chefs abattus par le désastreux feu de l’ennemi“. Sans hésitation, sans se soucier des tirs de mitrailleuses qui balayaient la plage, le colonel Taylor a commencé à réorganiser les unités. Bien que continuellement exposé à ce feu meurtrier, le colonel Georges Arthur Taylor n’a jamais relâché ses efforts pour diriger et coordonner l’attaque. Par son initiative et son leadership, il a été en mesure de dégager une issue et de faire sortir les groupes d’hommes de la plage encombrée. Ce fut la seule issue ouverte au début de l’assaut et les événements ultérieurs ont montré que ce fut l’un des points les plus vitaux contribuant à la réussite de cette opération.

Dans “Le jour le plus long”, les scénaristes ont en quelque sorte fusionné son personnage avec celui du Général Cota, interprété par Robert Mitchum, les deux ayant joué des rôles similaires, dans des secteurs différents de la plage d’Omaha.

Il obtient ses étoiles de Brigadier Général le 1er Août 1944 et devient commandant adjoint de la 4e DI, avec laquelle il participe à la libération de Paris puis à la prise du pont de Remagen. Revenu à la 1ère DI comme commandant adjoint, il reçoit, dans les derniers jours de la guerre, la reddition du XIIème corps d’armée allemand, près de Karlovy Vary, en Tchécoslovaquie. Découvrant l’acte de reddition sur lequel le Général allemand Osterkamp a fait figurer comme lieu de signature “Elbogen, territoire des Sudètes” (Sudetenland), il raye la mention et la remplace par “Loket, Tchécoslovaquie”, rendant à la localité son nom d’avant l’annexion nazie, ce qui lui vaudra un grand respect dans le pays. Il se retire pour raisons de santé en 1946 et, après avoir été victime en 1960 d’un accident vasculaire cérébral, décède en Californie, à Palo Alto, en décembre 1969.

Sa page Wikipédia d’où vient d’ailleurs la photographie.

Une réponse à “Colonel Taylor”

  1. Hommage encore à ces hommes grace à leur bravoure au combat ,le monde actuel vit libéré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*