Général Graham

Douglas Alexander Henry Graham est né en Mars 1893. Après ses études à Glasgow, il intègre un régiment d’artillerie en septembre 1911, avant d’en partir pour rejoindre l’Académie militaire royale de Sandhurst. Il en sort sous-lieutenant, affecté au “Cameronians”, un régiment écossais d’infanterie légère. Il sert en France durant la Grande guerre, au cours de laquelle il est blessé : le soldat qui le sauve après l’avoir traîné, sous le feu ennemi, pendant près de 300 m pour le mettre à l’abri, obtiendra la Victoria Cross. Le Général Graham, pour sa part termine le conflit distingué par la médaille militaire et notre Croix de guerre française.

Il poursuit sa carrière aussi bien en Grande-Bretagne qu’aux Indes (de 1920 à 1928) et se voit confier en avril 1940 le commandement de la 27e Brigade d’Infanterie. La réorganisation des unités le transforme bientôt en chef de la 153e Brigade d’Infanterie, avec laquelle il va s’illustrer en Afrique du Nord, lors de la seconde bataille d’El Alamein, puis en Tunisie, et enfin en Sicile, campagnes qui lui valent une avalanche de citations et autres décorations : Commandeur de l’ordre de l’Empire britannique, Distinguished Service Order, Compagnon de l’ordre du bain.

chalands de débarquementEn janvier 1944, on le place à la tête de la 50e DI, qui devra débarquer à Gold beach. L’opération est un succès : même si Caen n’est pas tombée, les hommes de la “Northumbrian Division”, qui sont, à minuit, près de 25 000 à avoir débarqué, se sont enfoncés de 10 km à l’intérieur des terres et ont réalisé la jonction avec les Canadiens débarqués à Juno. Sa campagne de Normandie sur les plages du débarquement vaudra au Général Graham la Légion d’honneur. On le retrouve avec sa division en septembre lors de l’opération Market Garden (voir l’article consacré à Montgomery), puis en novembre, c’est le retour au pays, très bref, puisque tous deux sont bientôt envoyés en Norvège, où ils termineront le conflit, et où Graham, commandant en chef des forces britanniques dans le pays eût, entre autres, à convoquer un Tribunal militaire pour juger un dizaine d’Allemands accusés de crimes de guerre.

Graham quitte le service actif en février 1947. Il meurt le 28 septembre 1971 à Brechin, dans le comté d’Angus, en Écosse.

La photographie des chalands vient de la version anglaise de Wikipédia ici

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*