Général Dempsey

Miles Christopher Dempsey, issu d’une vieille famille aristocratique d’origine irlandaise, voit le jour à New Brighton, dans le Cheshire, le 15 décembre 1896.  Formé à Sandhurst, dont il sort diplômé en 1915, il rejoint le régiment du Royal Berkshire avec lequel il servira lors de la première guerre en France, où son attitude lui vaudra la médaille militaire. Dans l’entre deux-guerres, pendant que sa carrière progresse, il s’illustre aussi en tant que joueur de cricket. Au début du conflit, il est promu lieutenant-colonel et prend la tête, au sein du corps expéditionnaire britannique en France, de la 13e Brigade d’Infanterie avec laquelle il doit rembarquer à Dunkerque. Au terme de cette opération, il se voit attribuer le  Distinguished Service Order.

général DempseyAprès avoir commandé la 46e puis la 42e DI, il obtient de façon définitive le grade de général en 1942 et se voit attribuer le commandement du XIIIeme corps, qui, au sein de la VIIIe armée, combat alors en Afrique du Nord. Dans ce poste, il aura plus tard à participer à la préparation du débarquement, puis à mener l’assaut lors de l’invasion de la Sicile (opération Husky, juillet-août 1943), puis de la péninsule italienne (opération Baytown, septembre 1943). Les qualités dont il fera preuve pour mener ces actions combinées, qui, pour les Alliés, sont les premières, poussent son chef, le Général Montgomery, à le choisir pour le commandement de la IIe armée, principale force britannique de l’opération Overlord. C’est donc lui qui assume le commandement de toutes les forces qui mettent pied à terre à Sword, Juno et Gold. (voir les pages consacrées à ces plages). Après la difficile bataille de Normandie, la IIe armée met le cap vers le Nord, où la progression vers la Belgique est beaucoup plus rapide, les Britanniques libérant Bruxelles puis Anvers. En Octobre 1944, le Général Dempsey est anobli par le roi Georges VI qui visite le front. Fin mars 1945, Dempsey devient le premier chef d’une armée britannique à franchir le Rhin, avant de s’emparer en mai de Brême, Hambourg et Kiel.

Après la fin du conflit en Europe, il est nommé commandant en chef des forces alliées au sud-est asiatique (14e armée), puis, après-guerre, commandant en chef des forces britanniques au Moyen-Orient (1946-1947). Il quitte le service actif en 1947, (se marie en 1948), et meurt à Yattendon, dans le Berkshire à l’âge de 72 ans, le … 5 Juin 1969. C’est là qu’il est enterré.

La ville de Caen l’a fait citoyen d’honneur, et une avenue de la ville porte son nom.

Sa page Wikipédia d’où vient d’ailleurs la photographie

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*