Colonel Rudder

colonel RudderJames Earl Rudder naît au Texas en mai 1910. Ce n’est pas un militaire de carrière, mais un enseignant. En 1932, il sort diplômé de la “Texas A & M University”, l’université d’agriculture et de mécanique du Texas. Au cours de cette même année, il devient officier de réserve avec le grade de sous-lieutenant. Il débute sa carrière de professeur en 1933, à la High School de Brady, dont il entraîne aussi l’équipe de football (US bien entendu). Il y restera six ans, avant de prendre des fonctions identiques au collège d’enseignement agricole de Tarleton, toujours au Texas.
Appelé au service actif après l’entrée en guerre des États-Unis, il est nommé en 1942 commandant du 2e Bataillon de Rangers. Sa mission va donc consister, le 6 juin à l’aube, à s’emparer de la pointe du Hoc.
Rappelons brièvement l’importance stratégique de cet emplacement : situé à un peu plus de 6 km à l’ouest d’Omaha Beach, il menace par ses canons de 155 mm les plages d’Omaha et d’Utah. L’État-major ayant estimé que les bombardements, tant aérien que naval, ne seraient pas suffisants pour les détruire, il faut prendre d’assaut la falaise, à l’aide d’échelles (empruntées aux pompiers de Londres), de cordes et de grappins. C’est sur l’île de Wight qu’a lieu l’entraînement.
Le jour venu, lors du briefing qui se déroule à bord du bateau qui amène les Rangers sur place, il est fait état de renseignements transmis par la Résistance française, selon lesquels les canons auraient été déplacés, ce qui se confirmera par la suite, mais n’influe pas néanmoins sur la suite des évènements. L’assaut doit normalement être mené par le Major Lytle, à la tête de trois compagnies. Lors de ce même briefing, celui-ci, semble-t-il sous l’emprise de l’alcool, crie haut et fort que cette attaque est inutile et va tourner au massacre. Le jugeant incapable de poursuivre sa mission dans ces conditions, Rudder le relève de son commandement et prend lui-même les choses en main (Lytle sera ensuite affecté dans une autre unité).
Pour le déroulement plus complet de l’assaut, consulter notre page consacrée à la Pointe du Hoc.
Sept mois plus tard, Rudder est nommé commandant du 109e Régiment d’Infanterie, que l’on va retrouver, au sein de la 28e DI, lors de la bataille des Ardennes. De Clervaux à Diekirch, c’est lui qui contiendra l’avance allemande jusqu’à l’arrivée des renforts. Rudder terminera la guerre avec le grade de colonel. La paix revenue, il redevient réserviste, et sera promu Général de Brigade en 1954, puis de Division en 1957.
Dans le civil, Rudder se lance dans la politique sous l’étiquette du Parti Démocrate. Il sera notamment maire de sa ville de Brady. En 1958, il devient vice-président de l’Université dans laquelle il avait fait ses études, et en deviendra ensuite président jusqu’à sa mort. Grâce à ses réformes, et sous son impulsion la “Texas A & M University” devient une institution particulièrement renommée.
Il meurt le 23 mars 1970, des suites d’une hémorragie cérébrale.
On notera que parmi toutes les réalisations qui portent son nom figurent plusieurs écoles.

On pourra déplorer que son personnage ne soit pas repris dans “Le jour le plus long”, lequel a préféré mettre davantage en valeur les Rangers… anonymes.

Sa page Wikipédia où vous retrouvez la photographie.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*