Bernières-sur-mer

La localité fait partie du périmètre de Juno Beach, dévolu à la 3e Division d’Infanterie Canadienne, commandée par le Général Rodney Keller. Il s’agit plus particulièrement du secteur “Nan” où vont débarquer les Queen’s Own Rifles et le Régiment de la Chaudière du Colonel Mathieu.

Sur la plage se dresse une de ces villas typiques de l’architecture balnéaire normande de la fin du XIXe et première moitié du XXe siècle, La maison des Canadiens. Elle sera de fait la première maison française libérée par des troupes venues de la mer (la toute première étant, aux premières heures du 6 juin, le café Gondrée, libéré par les paras britanniques de la 6e Airborne (voir “Les opérations aéroportées”), lesquelles, pour une grande partie d’entre elles, à la grande surprise des habitants, parlent français, avec, de plus, un accent qui n’est pas sans rappeler le bas-normand.

maison des canadiens

            Cette maison, incontournable, est aujourd’hui “La Maison des Canadiens” laquelle a d’ailleurs son  association que vous pourrez retrouver sur le site : http://maisondescanadiens.e-monsite.com). Plus à l’est, en longeant la plage sur la promenade des Français, a été édifié, appuyé sur ancien blockhaus allemand, le mémorial en l’honneur du Queen’s Own Rifles of Canada (voir photo).

memorial queen's own rifles

La commune, qui compte aujourd’hui un peu plus de 2300 habitants, compte un hôtel de 10 chambres avec piscine couverte et chauffée, installé dans un logis du XVIIe siècle et situé à 350 m de la plage, deux chambres d’hôtes, une dizaine de gîtes et un camping 4 étoiles avec piscine chauffée. Pour la restauration, on peut compter sur un restaurant traditionnel et une brasserie.

Depuis septembre 2010, Bernières-sur-Mer possède le label « commune touristique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*